Dans une école Montessori, les groupes d'enfants sont d'âges mélangés. Les plus jeunes observent les plus âgés qui guident et aident à la consolidation du savoir. Cette cohabitation laisse également s'installer d'elles-même les notions d'entraide et de respect de l'autre.

 

Les regroupement ne se font pas en fonction de l'année de naissance, mais en fonction des âges clef du développement de l'enfant, tout en gardant la latitude de laisser un enfant évoluer plus ou moins vite dans ce cadre.

 

Ce petit groupe d’une quinzaine d’enfants, est géré par 1 éducatrice Tania, anglophone et 1 assistante Shamina francophone. Il permet aux enfants de découvrir et d’assimiler les règles de la vie sociale, de trouver sa place au sein d’un groupe et de s’y épanouir.

Simultanément, il y développe sa personnalité grâce au libre choix de l’activité et à une relation privilégiée avec l’adulte.

Il peut en effet choisir, selon ses intérêts et ses capacités, le matériel pédagogique qui lui convient et le manipuler, après qu’il lui ait été présenté individuellement par l’adulte.

Ces activités sont pensées et choisies pour répondre aux besoins de développement propres à cet âge.

  • Le besoin d’attention tout d’abord, qui permet à l’enfant de prendre confiance en lui et d’aller au bout de ce qu’il entreprend. Il s’agit de le soutenir et non de faire à sa place.
  • Le besoin d’ordre ensuite, puisqu’en environnement cohérent et stable permet à l’enfant de développer son activité autonome.
  • Le besoin d’activité enfin: l’activité permet d’éprouver sa force, sa persévérance et de faire de grands efforts (marcher, grimper, déplacer des objets volumineux, etc.).
  • Il veut aussi être dans la vie et retire satisfaction, joie, fierté lorsque l’adulte lui permet de collaborer aux tâches de la vie quotidienne.

L’enfant de trois ans arrivant à la Maison des Enfants, se présente en tant qu’individu différencié de ceux qui l’entourent et peut s’affirmer en tant que « Moi, je ». Il va désormais construire en lui ce que sera sa capacité à vivre en tant qu’être social, membre d’un groupe.

Maria Montessori qualifie l’enfant de six ans de « nouveauné social ». Le développement social est bien sûr soutenu par le mélange des âges qu’offre la Maison des Enfants et qui permet d’expérimenter la diversité, les nuances, la richesse des relations humaines.

Néanmoins, le développement social à la Maison des Enfants passe d’abord par l’activité individuelle. L’enfant doit encore se conforter en tant qu’individu, développer confiance en soi, estime de soi et autonomie pour un jour mettre toutes ces forces intérieures au service du groupe.

Le moyen d’y parvenir est l’activité qui a un but défini que l’enfant peut répéter et qui, ainsi, lui permet de trouver le chemin de la concentration, voie de la construction intérieure.

L’enfant évolue donc dans un environnement préparé, structuré de façon claire et dans lequel il trouvera des motifs d’activité qui lui permettront de raffiner à son rythme : son mouvement, ses perceptions sensorielles, son langage, son adaptation à la culture, sa capacité à évoluer dans un groupe.

Toutes ces dimensions servent alors la construction de l’intelligence et l’émergence d’une conscience de plus en plus nette de qui il est, de ce qu’il connaît, de ce qu’il peut faire, de son rapport au monde.

Cette évolution se déploie sur trois ans et chaque jour l’enfant dispose de longues plages horaires pour progressivement pouvoir choisir ses activités, les investir, et les mener à bien, grâce au développement de sa volonté.

L’enfant devient membre d’une petite société. Il a un grand sens de la justice et construit sa conscience morale. Il cherche à développer ses compétences en la matière et veut exercer son propre jugement moral.

Il possède un grand pouvoir d’abstraction et de raisonnement; il recherche les relations entre les causes et les effets. Il s’intéresse à tout et veut tout comprendre. Ce n’est plus l’esprit absorbant qui domine mais l’esprit explorateur. Ses intérêts n’ont pas de limites et le conduisent dans tous les domaines de la culture.

Objectifs de la classe élémentaires : cette période marque l’âge de la période sensible de l’imagination.  L‘important ce n’est plus ce que l’enfant peut percevoir par les sens mais ce qui va au-delà  de cette possibilité et qui ne peut être saisi que par l’imagination. L’univers de l’enfant doit dépasser le cadre de la classe. Ses tendances l’amènent plutôt à des activités de groupe. C’est une période où l’enfant peut acquérir de solides connaissances dans toutes les disciplines.

La mission de la classe élémentaire c’est de guider l’enfant vers l’ “auto-éducation” à travers la découverte du monde, ce que Maria Montessori appelle l’ “éducation cosmique”.